Les impacts environnementaux liés à la gestion et l’entretien des restaurants

De toute évidence, la valeur ajoutée environnementale, sociale et économique de notre offre de restauration est fondamentale dans le cadre de notre démarche de Développement Durable, car il s’agit de la première préoccupation de nos clients et convives. Néanmoins, il ne serait pas cohérent que ce souci de qualité optimale pour notre offre ne se retrouve pas dans la qualité globale de la prestation.

 

Pour prendre un exemple caricatural, un produit bio local présenté dans un meuble sur-réfrigéré et servi par un serveur démotivé et éreinté ne sera pas perçu positivement par le convive. Et serait surtout générateur d’une perte de performance globale (surcoût éventuel du produit non valorisé, coût énergétique supplémentaire, mauvais contact client, risque d’absentéisme, etc.).

 

Nous mettons aussi l’accent sur la diminution des impacts environnementaux, sociaux et économiques négatifs liés à la gestion et l’entretien des restaurants. Les problématiques concernées sont par exemple :

 

Les consommations d’énergie, d’eau et autres « fluides »

La gestion optimale des déchets de cuisine et la sensibilisation des convives sur ce sujet crucial (« gâchis »)

L’impact environnemental lié au frêt et à la conservation des produits, notamment réfrigérés.

Les caractéristiques des produits d’entretien, de la vaisselle, du mobilier et autres consommables

Mais aussi et surtout les conditions de travail physiques et psycho-sociales des salariés des restaurants, la sécurité des convives, l’insertion de personnes exclues du marché du travail ou handicapées le développement des compétences par des formations, des principes d’éthique professionnelle notamment en termes de management, la communication interne et vers les convives et clients, l’implication des convives sur certaines thématiques.